THP et 2E | Quelle est la différence ?

par | mercredi 05 avril 2023 | Comprendre, Expansion

Le monde de la douance est à la fois riche et complexe. Il intègre différentes notions comme THP, HP, 2E, HPE, etc. Chacune a une définition qui lui est propre et décrit un fonctionnement précis. Dans cet article, nous allons nous intéresser au 2E, également appelé la double exceptionnalité. Puis, à partir de cette définition, nous allons décrypter les différences entre 2E et TPHI. Mon but ici est de vous apporter des pistes de réflexion et vous permettre d’aller toujours plus loin dans la compréhension de votre propre fonctionnement.

Au sommaire :

  • Qu’appelle-t-on 2E ?
  • Quelle est la différence entre THP et 2E ?
  • Quelles sont les autres atypicités associées au 2E ?

Qu’appelle-t-on 2E ?

Est doublement exceptionnel, une personne qui présente une douance intellectuelle (HPI, THPI, TTHPI) associée à une autre neurodiversité.

 La double exceptionnalité à l’origine

La notion de double exceptionnalité est apparue dans les années 1990 aux États-Unis. Des chercheurs comme Sally Reis et Karen Rogers ont identifié que certains enfants surdoués présentaient également des troubles ou des différences de développement. Parmi ces troubles, on compte :

  • L'autisme (TSA),
  • Le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH),
  • Les troubles d’apprentissages DYS (dyslexie, dyscalculie, dysorthographie.

Ces enfants étaient ainsi considérés comme « doublement exceptionnels » ou « twice exceptional » en anglais, car leur haut potentiel intellectuel coexistait avec une difficulté ou un trouble qui pouvait affecter leur réussite scolaire et leur bien-être psychologique.

Depuis, la notion de double exceptionnalité est devenue une thématique de recherche importante dans le domaine de l'éducation spécialisée, pour mieux comprendre les besoins de ces enfants et adapter en conséquence les interventions éducatives.

 

L’avantage d’intégrer cette notion au prisme de la douance

La notion 2E présente plusieurs avantages :

  • Elle permet de mieux cerner les besoins spécifiques de l’enfant ou de l’adulte concerné,
  • Pour les enfants 2E, elle permet d’adapter les programmes et les interventions pour mieux les soutenir et les aider à atteindre leur plein potentiel.
  • Elle participe à la lutte contre les stéréotypes qui peuvent être associés aux troubles de développement. Par exemple, une personne avec un TDAH peut être perçu comme étant  inattentive et peu motivée, alors qu'en réalité, elle peut avoir un potentiel intellectuel élevé qui n'est pas reconnu.
  • Elle aide également à prendre en compte la diversité des forces et des faiblesses des atypiques et d’adopter une approche plus positive et respectueuse.

En définitive, la double exceptionnalité a permis d’élargir le spectre de la douance et participe également à la réalisation à long terme du potentiel des atypiques.

Déployer son potentiel

Quelle est la différence entre THP et 2E ?

La douance intellectuelle indique une différence dans le processus de développement d’un individu.

Des caractéristiques similaires mais avec variables différentes

Elle implique la présence de différentes caractéristiques, telles que :

  • Des aptitudes intellectuelles globales plus élevées que la moyenne,
  • Une capacité d'innovation et de créativité hors norme,
  • Et un fort niveau d'engagement envers des domaines d'intérêt.

Si la douance peut être associée à une meilleure adaptation sociale et émotionnelle ainsi qu'à une plus grande réussite académique et professionnelle, la double exceptionnalité, quant à elle, est associée à

  • Des risques plus élevés de difficultés d'adaptation,
  • De la sous-performance ou des échecs,
  • Des problèmes psychologiques, sociaux et comportementaux.

Certaines de ces caractéristiques rejoignent celles du THPI, car le THP associe souvent le TDA-H. C’est pourquoi il peut être difficile de dissocier les deux. Marianne Bellanger, doctoresse en psychologie, a repris les comportements du THPI qui pourraient se confondre avec ceux du TDA-H.

Les différences entre THPI et TDA-H, en bref

Voici, un récapitulatif :

THPI TDA-H
Il manque de stimulation dans certaines situations Il manque souvent de stimulation dans de très nombreuses situations
Il peut manquer de persévérance pour les tâches qu’il trouve inutiles Il manque de persévérance pour toutes les tâches dont les conséquences ne sont pas immédiates
Il va avoir tendance à questionner les règles, à avoir besoin de les comprendre Il ne va pas savoir s’arrêter, se retenir ou retenir les consignes à suivre
Il peut avoir des difficultés à comprendre les normes car elles ne font pas de sens pour lui selon sa logique Il peut manquer de contrôle par rapport aux normes sociales, même s’il les comprend et y adhère
Il a beaucoup d’énergie physique Il a un déficit des réseaux neuronaux (notamment ceux qui contrôlent les mouvements)
Il peut être hypersensible Il va avoir des difficultés à réguler ses émotions et ses comportements
Il peut sembler impulsif autres de par la rapidité de sa compréhension mais il sait exactement ce qu’il fait Il va être impulsif de par son déficit de contrôle et d’inhibition
Il va avoir tendance à interrompre l’autre, par impatience car il comprend vite où son interlocuteur veut en venir. Il va avoir tendance à interrompre l’autre, car il a des difficultés de mémorisation de ses pensées et besoin de ne pas attendre pour s’exprimer au risque de les oublier.

Vous l’aurez compris, la frontière entre THPI et 2E est mince. C’est pourquoi, il est important de creuser le sujet pour aller vérifier de quel côté on se situe.

Savoir si on est 2E

Quelles sont les autres atypicités associées au 2E ?

À ce jour, il existe différents points de vue sur les atypicités associées au 2E. Certains professionnels y intègrent les troubles neurodéveloppementaux et d’autres des problèmes de santé et de handicaps de façon plus globale, plus récemment d’autres y intègrent également les atypicités de genre LGBTQ+. Voici un aperçu de ceux qui sont mentionnés le plus souvent.

Le TDA-H ou trouble de l’attention déficitaire avec ou sans hyperactivité

Ce trouble neurodéveloppemental se caractérise par une difficulté à se concentrer, à rester attentif et à contrôler ses impulsions. Les personnes concernées par le TDA-H peuvent avoir des difficultés à organiser et à terminer des tâches, à suivre des instructions, à rester assises ou à rester calmes. Elles sont facilement distraites. Ce trouble est souvent diagnostiqué chez les enfants en âge scolaire, mais il peut persister à l'âge adulte et avoir un impact sur la vie professionnelle et personnelle.

Les troubles dys

Ces troubles neurodéveloppementaux affectent principalement la lecture, l'écriture et/ou le calcul. Il en existe plusieurs types :

  • La dyslexie (difficulté de lecture),
  • La dysgraphie (difficulté d'écriture)
  • Et la dyscalculie (difficulté de calcul).

Ils peuvent avoir des impacts significatifs sur la réussite et les performances de manière générale, mais également sur l'estime de soi et la confiance en soi.

 

Le TSA ou le trouble du spectre autistique

 

Le TSA est aussi un trouble neurodéveloppemental. Selon les cas, il affecte :

  • La communication,
  • Les interactions sociales,
  • Et les comportements.

Les personnes concernées par le TSA peuvent présenter des difficultés dans la communication verbale et non verbale, des problèmes d'interaction sociale, des comportements répétitifs et des intérêts restreints. Il se manifeste de manière très différente d'une personne à l'autre, d'où l'appellation de « spectre ». Les symptômes peuvent être légers ou graves et leur impact plus ou moins important

D’ailleurs, il est aussi possible de confondre 2E avec le syndrome d'Asperger qui fait partie des TSA. L’Asperger est la neuroatypie la moins bien étudiée, il est donc souvent plus complexe de faire la part des choses.

Voici quelques éléments de différenciation :

  • Les HP vont plutôt être multi tâche alors que les Asperger, plutôt mono tâche.
  • Le HP va avoir la mémoire des détails, alors que l’Asperger va se concentrer que sur les détails.
  • Le HP a la capacité de sauter d'un sujet à un autre alors que l'Asperger va avoir besoin de clôturer un sujet avant de passer à un autre.

Vous l’aurez compris, il est important d’aller creuser le sujet du 2E, si vous vous sentez concerné. Vous serez toujours les meilleurs experts de vous-mêmes ! De la même manière, faire appel à plusieurs personnes pour avoir différents avis et se faire sa propre opinion sont essentiels, surtout si vous sentez un manque de cohérence entre les dires d’un professionnel et votre expérience de vie.

Pour aller plus loin sur le sujet, découvrez mon article sur la différence entre HPI et THPI

Et pour en savoir plus sur le THPI, retrouvez ma formation sur les spécificités du mode de fonctionnement du THPI

Et si vous êtes à la recherche de clés pour mieux vivre votre douance, découvrez les bénéfices du coaching juste ici.

Continuer la lecture...

Le pouvoir de l’intuition chez les hauts potentiels

Le pouvoir de l’intuition chez les hauts potentiels

Le pouvoir de l’intuition est une forme d’intelligence qui ne demande aucune analyse, aucune logique et aucune déduction. C’est une intelligence qui va passer par une forme d’évidence. En ce sens, elle peut donc aboutir sur des solutions qui semblent parfois...

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscris-toi pour recevoir du contenu exclusif sur le haut potentiel

De belles choses arrivent à ceux qui s'inscrivent à notre newsletter 😊

Félicitations, tu es inscrit !