Haut niveau d’exigence et perfectionnisme : quand le mieux devient l’ennemi du bien

par | mardi 31 octobre 2023 | équilibre

Dans leur quête de perfection et de réussite, certains surdoués ont pour habitude de se fixer des standards élevés. Optimalisme et recherche de l’Excellence ou Perfectionnisme et quête de Perfection, la ligne qui sépare ces notions est en réalité assez fine. Appréhender cette distinction permet toutefois de cultiver une approche saine de ce qu’est l’accomplissement pour soi et de favoriser l'épanouissement personnel.

Au sommaire : 

  • La différence entre l’optimalisme et le perfectionnisme
  • Les conséquences du perfectionnisme
  • Les alternatives à considérer

La différence entre l'optimalisme et le perfectionnisme

Un haut niveau d'exigence peut se définir comme un niveau élevé de normes personnelles et/ou professionnelles. Autrement dit, le haut niveau d’exigence est un désir intrinsèque qui implique un travail assidu et des objectifs ambitieux. Chez les hauts potentiels, avoir un haut niveau d’exigence est un incontournable. En effet, leurs valeurs fortes et leur besoin viscéral d’être aligné les poussent à se fixer des objectifs élevés. Or il y a 2 approches possibles pour tenter d'atteindre des objectifs élevés .

La première est l’optimalisme dont voici quelques caractéristiques  : 

  • Une ambition saine et donc un désir de progresser et de s'améliorer de manière continue.
  • De la rigueur ou encore une approche disciplinée pour atteindre des objectifs spécifiques.
  • Une motivation intrinsèque ou un engagement passionné envers les projets et les tâches choisis.
  • De la persévérance et donc une détermination à surmonter les obstacles pour atteindre les résultats souhaités.

À contrario, le perfectionnisme se caractérise plutôt par une quête obsessionnelle de la perfection absolue, souvent accompagnée d'une tendance à se critiquer de manière excessive même pour des erreurs mineures. 

Les perfectionnistes ont tendance à être insatisfaits même lorsque leurs performances sont excellentes, car ils peuvent se fixer des objectifs irréalistes et notamment en termes de délai et de qualité de réalisation. L’inconvénient ici est que ce fonctionnement s’associe souvent à un stress excessif, un sentiment d'insécurité et une incapacité à reconnaître ses propres réussites.

Les conséquences du perfectionnisme

Le perfectionnisme est souvent lié à une auto-exigence démesurée qui se traduit par une critique incessante de ses propres actions et réalisations. En d’autres termes, dans ce contexte, le surdoué va manquer d’indulgence et de bienveillance envers lui-même, ce qui peut diminuer sa confiance en lui.

De la même manière, le perfectionnisme nourrit souvent le syndrome de l'imposteur, un phénomène dans lequel les individus ont du mal à reconnaître leurs réussites et se sentent comme des fraudeurs. De plus, les perfectionnistes peuvent ressentir un épuisement émotionnel dû à une pression constante pour atteindre ces normes qu’ils se fixent, ce qui peut entraîner un épuisement physique et mental.

Les alternatives à considérer

L'une des principales alternatives au perfectionnisme consiste à favoriser la bienveillance envers soi-même. Concrètement, il s’agit ici de pratiquer de l'auto-compassion, d’accepter ses forces ET ses lacunes et de reconnaître ses propres succès, même les plus modestes. 

Il est possible de maintenir un haut niveau d'exigence sain en adoptant l’optimalisme qui valorise l'équilibre entre l'atteinte des objectifs ambitieux et le bien-être mental. Cela implique de fixer des objectifs réalistes, de reconnaître ses propres limites et de se concentrer sur le processus et sur le résultat et pas uniquement sur le résultat final.

Finalement, la distinction entre l’optimalisme et le perfectionnisme repose sur une approche bienveillante envers soi-même. Alors que l'ambition et la recherche de l'excellence peuvent être des moteurs puissants de croissance, il est essentiel de reconnaître les pièges émotionnels du perfectionnisme qui peuvent compromettre son équilibre mental et physique. En optant pour une attitude de bienveillance et en cultivant cet équilibre entre l'ambition et le bien-être, il est devient alors possible de déplacer des montagnes. Le coaching peut également être un outil précieux pour cultiver une excellence saine et durable. Contactez-moi pour en savoir plus.

Continuer la lecture...

La parentalité atypique

La parentalité atypique

Le contexte :    Un article un peu à part pour vous parler de mon vécu, vous partager mon témoignage et mes apprentissages de la parentalité en tant que parent haut potentiel. Je partage ici les difficultés que j’ai rencontrées en tant que parent THP et les solutions...

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscris-toi pour recevoir du contenu exclusif sur le haut potentiel

De belles choses arrivent à ceux qui s'inscrivent à notre newsletter 😊

Félicitations, tu es inscrit !