Complexe de l’Imposteur | Comment en sort-on ?

par | jeudi 16 février 2023 | équilibre

Le syndrome de l’imposteur est un état émotionnel dans lequel une personne a un sentiment constant de ne pas mériter ses réussites et de ne pas être compétente, même lorsqu’elle a des preuves de réussite. Il est caractérisé par un doute persistant en ses propres compétences et une peur d’être démasqué comme un imposteur.

Au sommaire :

  • Qu’appelle-t-on le complexe de l’imposteur ?
  • Notre société moderne  : un amplificateur du complexe de l’imposteur ?
  • Comment cela se manifeste-t-il chez les HPI ?
  • Comment sortir du complexe de l’imposteur ?

 

Qu’appelle-t-on complexe de l’imposteur ?

 

Ce syndrome implique souvent un conflit entre la façon dont une personne est perçue par les autres et la façon dont elle se perçoit elle-même.

Malgré des réalisations et des preuves de compétence externes, les personnes concernées ont un sentiment persistant de doute et peur d’être découverts comme des imposteurs dans leur domaine de réussite.

succès

Plus précisément, on observe que le syndrome de l’imposteur désigne des personnes qui, en dépit de leur réussite ou de preuves objectives expliquant leur situation actuelle, ne se sentent pas légitimes quant à leur statut. Elles se cachent derrière une certaine modestie. Elles vont constamment chercher une source externe pour expliquer leurs réussites (la chance ou le manque d’objectivité de l’interlocuteur).

Les personnes concernées vont totalement banaliser l’acte ou le fait accompli. Elles vont avoir tendance à minimiser leur effort ou à se dire que ce n'était finalement pas si difficile. Ce qui va dès lors les conduire à faire preuve d’une grande exigence personnelle. Elles vont en effet toujours croire devoir faire plus et mieux. Cette tendance alimente alors leur perfectionnisme, ce qui à terme peut mener à un burn-out.

 

Notre société moderne : un amplificateur du complexe de l’imposteur ?

 

Le syndrome de l’imposteur est un sentiment complexe. Il peut être amplifié par les attentes et les perceptions des autres, il est en effet lié à l’importance que l’on porte au regard des autres. L’avènement des réseaux sociaux a mis l’accent sur les apparences. L'accent est mis sur l’image que l’on renvoie et sur celle que les autres doivent avoir de nous, et ce, même si celle-ci est souvent éloignée de la réalité.

reseaux-sociaux

Les réseaux sociaux

Cette comparaison aux autres peut s'avérer néfaste pour l’estime de soi. Se comparer aux autres est, en effet, contre productif, car nous avons tous un mode de fonctionnement différent. À l’inverse, en se comparant à soi, et plus précisément à son soi du passé, on parvient plus facilement à évaluer sa propre évolution.

L’idée serait plutôt de tirer profit des réseaux sociaux en s’inspirant des autres. Cette quête de la perfection et d’une validation extérieure peuvent en effet finir par causer de l’épuisement émotionnel et physique.

Une société centrée sur l'ultra performance

L’une des valeurs de notre société moderne est le savoir-faire. Cela implique que les individus doivent posséder des qualités de réactivité, d’autonomie et d’adaptabilité. En bref, ils doivent coûte que coûte évaluer et optimiser leurs ressources physiques et cognitives pour produire la meilleure performance.

Cette pression sociale mêlée à d’autres paramètres tels que le syndrome du sauveur, le HPI, l’hypersensibilité et voire l’atypisme de manière plus générale peuvent provoquer d’importantes conséquences.

Comment ce syndrome se manifeste-t-il chez les HPI ?

Le perfectionniste est l’autre visage du syndrome de l’imposteur et chez les HPI il a justement tendance à être exacerbé. Dans ce cas, on observe que le manque de confiance en soi joue sur ce syndrome.

L’école transmet l’idée que la valeur d’une tâche est liée à sa difficulté. Ainsi, lorsqu’on est HP, et que l’on trouve une tâche facile, on aura tendance à ne pas lui donner de valeur. Ce fonctionnement peut alors provoquer alors un sentiment de culpabilité.

Chez le HP, on observe souvent le même raisonnement : le succès est lié à un travail acharné et non à des compétences. Les preuves de réussite sont minimisées et dans ce cas les compliments n’y changent rien.

De la même manière, le syndrome de l’imposteur est nourri par un haut niveau d’exigence, ce qui est souvent le cas chez les HP. Puisque le succès engendre encore plus d’attentes et donc plus d’exigences, le cycle du syndrome de l’imposteur devient interminable. Alors, comment faire pour s’en sortir ?

haute exigence

 Comment sortir du complexe de l’imposteur ?

La première étape pour sortir du cycle de l’imposture est d’en prendre conscience. D’ailleurs, ce complexe n’est pas une pathologie, mais s’apparenterait plutôt à un mécanisme de défense.

Dans le cas de la femme HPI, par exemple, ce comportement serait parfois une question de survie. En effet, une des injonctions implicites de notre société pour le genre féminin est notamment de ne pas trop briller.

Certains comportements peuvent être si ancrés qu’il peut être compliqué de les conscientiser. Dès lors qu’ils sont mis en lumière, il devient alors possible de travailler son estime de soi, d’apprendre à se connaître et surtout de découvrir son mode de fonctionnement.

Tout ce travail peut être soutenu par le coaching. Cet outil est un moyen de déconstruire petit à petit les croyances qui nourrissent la peur du succès en les « remplaçant » par une perception bien plus réaliste de soi.

Le syndrome de l’imposteur n’est pas irrémédiable. Prendre conscience de ses talents et succès, être authentique et objectif sur ses capacités sont autant de buts qu’il est possible d’atteindre en séance de coaching. Découvrez ici comment je peux vous accompagner.

 

Source :

Clance P.R., Imes S.A., « The imposter phenomenon in high achieving women: Dynamics and therapeutic intervention », Psychotherapy Theory, Research and Practice, vol. 15, no 3,‎ 1978, p. 241–247.

Continuer la lecture...

Le mental : cet allié trop souvent décrié

Le mental : cet allié trop souvent décrié

Le mental est un instrument complexe qui est souvent mal compris et parfois à tort décrié. Pourtant, reconnaître son potentiel et apprendre à travailler en harmonie avec lui permet assurément d’atteindre le plein épanouissement. Ce travail peut sembler complexe et...

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscris-toi pour recevoir du contenu exclusif sur le haut potentiel

De belles choses arrivent à ceux qui s'inscrivent à notre newsletter 😊

Félicitations, tu es inscrit !